Le bouillon Kub : il y a de la magie dans ce petit cube !

Le bouillon Kub : il y a de la magie dans ce petit cube !

Depuis sa création en 1907 par le Suisse Julius Maggi, le célèbre bouillon Kub a fait des petits. On recense aujourd’hui une grande famille de bouillons en tablettes, toujours prêts à donner un coup de pouce à nos cuissons et nos préparations. Surconcentré en saveurs, le bouillon cube se jette à l’eau pour donner en un temps express une bonne mine à nos recettes de tous les jours.

Le bouillon cube : du goût en 2 temps 3 mouvements

Faites cuire un aliment dans de l’eau, il y laissera presque tout son goût! Les  chefs, qui connaissent par coeur ce phénomène, ne font jamais rien cuire à l’eau  pure : ils préparent et utilisent des bouillons aromatiques qui parfument délicatement toutes leurs cuissons.

Evidemment, on adorerait préparer comme eux de délicieux bouillons maison, mais trente minutes avant de passer à table, ça risque de faire un peu juste! le bouillon en tablettes est justement fait pour ça : donner des saveurs mitonnées en  un temps express.

Le bouillon Kub : le choix des saveurs

Pour vos préparations culinaires, il existe trois grandes saveurs de bouillons en tablettes.

Le bouillon de volaille

Ou de poule au pot, pour aviver le potage de vermicelles et le risotto (au safran, aux champignons), il remplace le sel dans l’eau de cuisson des pâtes (aux légumes, au fromage, à la carbonara) ou des gnocchis.

Le bouillon de boeuf

Ou de pot au feu idéal pour préparer un bouillon de fondue chinoise, pour faire cuire les légumes secs (lentilles, haricots blancs), ou pour corser le bouillon d’un vrai pot au feu ou d’un boeuf à la ficelle.

Le bouillon de légumes

C’est le plus polyvalent de nos bouillons. Sa saveur correspond vraiment à celle de la garniture aromatique que les recettes réclament souvent (le fameux trio carotte, oignon, céleri). On l’utilise pour cuire les légumes à l’eau, surtout ceux dont la saveur est douce (pommes de terre, carottes, châtaignes…). On en parfume aussi les risottos aux légumes, les pâtes au pistou ou aux légumes, l’eau de cuisson des céréales (orge, boulgour, blé). Il peut également servir de base pour préparer les gelées des terrines de poisson ou de légumes (deux tablettes par litre).

Le bouillon cube à la vapeur aussi

Comme dans les cuissons à l’eau, le bouillon apporte à la cuisson vapeur un petit supplément d’âme. Avec deux tablettes dans la réserve d’eau du cuit vapeur, ajoutées en début de cuisson, on parfume délicatement les poissons et les légumes (au bouillon de légumes), et le poulet (au bouillon de volaille). C’est toujours diététique, mais c’est moins insipide.

Et le bouillon cube en assaisonnement

En plus de ses utilisations à l’eau, on peut tout à fait utiliser les tablettes de bouillon en assaisonnement, à la place du sel (c’est leur ingrédient principal) dans les préparations. Il suffit pour cela d’émietter un peu de bouillon de boeuf, par exemple, dans un gratin, une sauce, une farce, une viande mijotée, des légumes sautés. Comme avec le sel, n’oubliez pas de goûter pour ajuster l’assaisonnement.

Avec le bouillon cube, moins, c’est plus

A la différence des tablettes classiques, les bouillons bio ne contiennent pas de glutamate (exhausteur de goût), qui peut être un ingrédient allergisant. Ils sont aussi proposés en version “pauvre en sel”, option particulièrement intéressante pour bénéficier du goût en contrôlant l’apport en sel. Quant aux bouillons classiques, on les trouve aussi en version “dégraissée”, allégée de 25 % de leurs matière grasse.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Partagez
Tweetez
Enregistrer